L’hivernage des insectes auxiliaires adultes ,haies,jachères et essai de paillage :ferme cueillette des Authieux

 

La création d’un milieu favorable à l’hivernage des insectes auxiliaires est indispensable ,afin d’assurer dès le début du printemps une population nombreuse .

                                                                                maisonpourlhivernagedesauxiliairesfermecueillettedesauthieux.jpg

 

 

fermedesauthieuxmaisonchrysopesdeiftech.jpgLa maison ci-contre est proposée par IF TECH ; Elle est particulièrement adaptée pour l’hivernage des chrysopes.Il est nécessaire d’installer les abris pour les auxiliaires dès le début septembre, rapidement dès que les températures nocturnes baisses(5 degrès) les insectes cherchent à hiverner.La maison est à placer sur un poteau de 1,50 de hauteur,la facade doit être abritée des vents dominants.Un emplacement proche des habitations est favorable.Protéger la maison des prédateurs(araignées) en placant une bande de glue tout autour et en haut du poteau.L’intérieur est rempli de paille qui faut changer annuellement en fin d’été.Ne pas déranger les insectes qui feront de cette maison leur refuge.

                                                                

 

AUTRES MODELES DE  » MAISON » très sympathique

Les insectes auxiliaires au stade adulte  recherchent dès la fin de l’été des abris pour passer l’hiver. A la ferme des Authieux, les haies sont associées à une bande enherbée non broyée;Les herbes couchées en pied de haies semblent constituer un milieu favorable à l’hivernage des auxiliaires .

Les bandes herbeuses servent de refuges à des prédateurs généralistes ,comme les carabes,. Les zones les plus épaisses de ces bandes ont un effet isolant ,avec un gain de température entre 5 et 10 degrés par rapport à l’extérieur .Des touffes pointent sur un matelas d’herbes couchées.parmi les graminées ,les fétuques sont particulièrement adaptées. 

                                                          milieufavorablelhivernagedesauxiliairesfermedesauthieux.jpg

A partir de cette observation ,il a été décidé de projeter de la paille en bord de haie de place en place ,aux endroits où la présence printanière des auxiliaires est la plus utile, tunnel de fraises , parcelles de fruits rouges ,et bien entendu vergers.

                                                       projectiondepaillehivernagedesauxiliairesfermedesauthieux.jpg

Cette technique moins coûteuse ,que la mise en place de « maison  » à hivernage ,me paraît plus adaptée à la surface de la cueillette.

Nous poursuivons notre cheminement,et en cette fin d’été le paillage vient complémenter les haies et les bandes enherbées non tondues. Rendez-vous au printemps pour juger de l’éfficacité de cet ensemble.

                                           paillagepourauxiliaires.jpg     

saison 2011

Ces amas de paille qui maintiennent un milieu très humide sont favorables au développement des insectes du sol ; Mais inadaptés aux insectes volants.

Nous avons mis en place début septembre 2011 de nouveaux nichoirs , plus longs à réaliser mais certainement plus adaptés aux auxiliaires que l’on souhaite abriter.

constructionnichoirchrysope1.jpg fermedesauthieuxnichoirschrysopes2.jpg nichoirschrysopes3.jpg fermedesauthieuxnichoirsinsectes4.jpg fermedesauthieuxnichoirsinsectes5.jpg nichoirsfermedesauthieux6.jpg nichoirchrysopes7.jpg

 1 grille à tomate-  2 remplissage du fond avec des branches-  3 et4  remplissage de paille-  5 pose d’une bache imperméable + une seconde grille à tomate-  6 nichoir posé sur le côté-  7  nichoir accroché dans la haie à un mètre du sol .

Un contrôle de colonisation de ces nichoirs sera fait en février prochain.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

info retour à l'emploi |
"THC":Tout les Hauts de Cagnes |
Un monde meilleur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | petou
| La route est longue, mais l...
| essaifci